Aujourd'hui, nous fêtons
Vous êtes ici Accueil

Alors que nous nous préparons à célébrer la Nativité du Christ, retentit cet appel de Jean Baptiste à la conversion. Attention de ne pas passer à côté de cette invitation pressante à ouvrir notre cœur pour accueillir le Fils de Dieu qui vient parmi nous pour rendre son jugement divin. Et c'est aujourd'hui que se joue notre destin futur ; c'est par notre comportement concret dans cette vie que nous décidons de notre sort éternel.
Au crépuscule de nos jours sur la terre, nous serons jugés sur la base de notre ressemblance ou non avec l'Enfant qui est en train de naître dans la pauvre grotte de Bethléem. Le Père céleste, qui dans la naissance de son Fils unique, nous a manifesté son amour miséricordieux, nous appelle à en suivre ses pas en faisant, comme Lui, de nos existences, un don d'amour. Les paroles claires et dures de Jean Baptiste se révèlent salutaires pour nous, hommes et femmes à une époque où la manière de vivre et de percevoir Noël, subit malheureusement, beaucoup trop souvent, l'influence d'une mentalité matérialiste. La « voix » du grand prophète nous demande de préparer le chemin du Seigneur qui vient, dans les déserts d'aujourd'hui, déserts extérieurs et intérieurs, assoiffés de l'eau vive qui est le Christ. Une des manières d’aplanir les chemins du Seigneur, c’est de poser des actes de charité et le plus grand acte de charité, c’est de conduire nos frères et sœurs au Christ. Profitions donc de cette opportunité du dimanche des curieux pour conduire un ami, un voisin à Jésus, en l’invitant à la messe le 12 décembre prochain.

Frère Jean-Christian

Lancement du
DIMANCHE DES CURIEUX
 

Pourquoi évangéliser ?

Par le DIMANCHE DES CURIEUX, c’est une prise de conscience, un choc que je désire susciter. « Évangéliser est une nécessité qui s’impose à moi » (1 Co 9, 16). 

Sous bien des aspects la situation en Europe aujourd’hui s’apparente aux débuts du christianisme. Les chrétiens sont redevenus minoritaires au milieu d’une culture païenne. En moins d’un demi-siècle, un changement spectaculaire s’est opéré. Alors qu’en 1965, 95 % des Français se disaient chrétiens et 25 % d’entre eux pratiquaient, aujourd’hui seulement 30 % des Français se reconnaissent chrétiens et moins de 2 % pratiquent, ce qui correspond à une diminution annuelle de 1 million de chrétiens en France par an durant ces 40 dernières années. Rien ne nous permet de dire que cette tendance va maintenant s’inverser. 

Durant les années 70 se sont diffusées deux idées délétères dans la conscience collective :

  • La religion est une affaire qui doit demeurer dans la sphère privée.
    Il est devenu tabou d’en parler. 
  • Ce n’est pas d’aller à la messe qui fait de nous des chrétiens. 

Ces chiffres pourraient nous conduire au fatalisme et à l’inaction. Toutefois une question se pose : sommes-nous face à une sortie de la religion comme l’ont prophétisés Nietzsche ou Marcel Gauchet ? Je ne le crois pas ! La soif de spirituel prend d’autres formes, plus cachées, parfois ésotériques. 
.../... 
Cliquez sur ce lien pour lire la suite

Frère Philippe

Accueil paroissial au  09  86  39  68  44

Le Chapelet sera prié, 
pendant le temps de l'Avent,
du mercredi 
au mercredi 22 décembre,
à 17h30, 
du lundi au vendredi,
à l'Oratoire, avant la messe.

Prochaine rando le
mercredi 15 décembre

rendez-vous au presbytère
à 14H15
pour un 
départ à 14H30

La rando précédente à connue un succès mitigé espérons qu'à celle du 15 les gens seront au rendez-vous.
Yves

Pour prendre connaissance de la composition
du Conseil Economique Paroissial (C.E.P.),
du Conseil Pastoral (C.P.) ou
du Groupe d'Animation Paroissial (G.A.P.)
de notre paroisse,
cliquez ci-dessus,
sur le nom (écrit en bleu)
du groupe qui vous intéresse

Inscription désactivée. Veuillez contacter l'administrateur du site.